Ensemble développons des pratiques respectueuses de l'homme et de l'environnement

Les couches jetables ont des effets nocifs pour nos enfants…

Comme vous le savez, Ecolo crèche est engagé depuis plusieurs années à orienter les professionnels vers des fabricants de couches jetables écoresponsables, et à les accompagner dans la mise en place de couches lavables.

Cela devient urgent !

Les couches jetables contiennent des substances nocives.

Nous le savions, 60 millions de consommateurs avait pointé du doigt les substances dangereuses présentes dans la plupart des marques du marché et même dans certaines couches éco responsables.

Aujourd’hui, après une étude bibliographique de plusieurs mois, de nombreux entretiens, et la compilation de plusieurs études menées en France et à l’étranger, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a évalué les risques potentiels des couches à usage unique « dans des conditions d’usage réalistes ». Les résultats montrent des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques.

L’Anses recommande aux pouvoir publics :

  • De poursuivre les campagnes de mesures
  • D’élaborer un cadre réglementaire plus restrictif afin de limiter la présence de ces substances

 

L’Anses engage également les industriels à agir sous 15 jours pour éliminer ces substances et notamment :

  • Supprimer l’utilisation de toutes substances parfumantes, en priorité celles susceptibles de présenter des effets sensibilisants cutanés.
  • Mieux maitriser l’origine des matières premières naturelles des couches grâce à des cahiers des charges plus exigeants.
  • Améliorer les procédés de fabrication des couches afin de réduire autant que possible la présence de substances chimiques dans les matériaux constituant les couches.

L’utilisation de matières premières naturelles issues de l’agriculture biologique et de procédés éco-responsables va donc bien dans le sens des recommandations faites par l’ANSES. Il va falloir maintenant que les industriels, mêmes engagés dans une démarche durable, fassent la preuve de la qualité de leurs productions. La définition prochaine d’un cadre réglementaire, que nous souhaitons exigeant et rassurant pour les consommateurs, devra, selon nous, définir une liste de substances interdites, préciser les quantités limites de certaines autres substances mais devra aussi exiger plus de transparence de la part des industriels sur les procédés de fabrication et les matières premières entrant dans la composition de leurs couches.

D’ici là, pourquoi ne pas à nouveau questionner l’utilisation de changes lavables éco conçus ?

 

Pour consulter l’avis et le rapport rédigé par l’ANSES, cliquez ici.